Comment développer les compétences des jeunes enfants avec des marionnettes

2

Comment développer les compétences des jeunes enfants avec des marionnettes

Les jeunes enfants (3 à 6 ans) sont en plein apprentissage des compétences sociales : aider les autres, initier des interactions sociales, écouter et coopérer avec les autres enfants. Ils développent également des compétences de régulation émotionnelle : auto-contrôle sur les comportements agressifs, capacité d’attendre et d’accepter des limites, mais également début d’apprentissage de la résolution de problèmes.

L’un des moyens d’aider les tout-petits à développer leurs compétences sociales et émotionnelles est de jouer avec des marionnettes. Les marionnettes sont efficaces parce qu’elles aident le parent (enseignant ou animateur) à entrer dans l’imaginaire de l’enfant et permet à l’enfant de découvrir les sentiments des autres (développement de l’empathie) et d’apprendre des comportements sociaux importants et des compétences de conversation.

Utiliser des marionnettes avec les tout-petits

 

Avec des marionnettes, des poupées, des nounours ou des figurines vous pouvez agir sur les histoires que vous lisez avec les enfants et explorer des solutions pour résoudre des problèmes. Vous pouvez être mal à l’aise au début avec les marionnettes, mais lancez-vous et vous vivrez très vite l’expérience joyeuse d’entrer dans les pensées, les sentiments et l’imagination de votre enfant…

 

 

Comment utiliser les marionnettes avec les tout-petits ?

Voici quelques idées de scénarios à faire avec vos marionnettes, vous pouvez par exemple les utiliser en lisant une histoire et en ajoutant du texte pour le personnage que vous représentez :

  • La marionnette salue votre enfant. Par exemple : « Bonjour, je suis une minuscule tortue. Comment tu t’appelles ? « Lorsque votre enfant dit comment il s’appelle à la marionnette, la marionnette le remercie d’être si amical (apprentissage de compétences sociales).
  • La marionnette s’intéresse à votre enfant. Par exemple : « Qu’est-ce que tu aimes faire ? » Lorsque votre enfant raconte ses centres intérêts à la marionnette, la marionnette partage également ses centres intérêts (apprendre à connaître quelqu’un). Vous pouvez également inciter votre enfant à demander à la marionnette ce qu’elle aime faire ? (apprendre à s’intéresser à quelqu’un d’autre).
  • La marionnette demande de l’aide. Par exemple : « Je n’arrive pas à insérer ce bloc pour finir mon château, peux-tu m’aider s’il te plaît ? » Lorsque votre enfant aide la marionnette, la marionnette complimente son comportement (apprendre à demander de l’aide mais aussi aider un ami).
  • La marionnette partage ses émotions. Par exemple : « Je suis embarrassé parce que je ne sais pas faire du vélo. Sais-tu faire du vélo ? » Demandez à votre enfant ce que ressent votre marionnette. Encouragez votre enfant à dire quelque chose pour que la marionnette se sente mieux (apprendre à exprimer des émotions et à réfléchir sur les émotions d’une autre personne).
  • La marionnette partage quelque chose avec votre enfant. Par exemple : « Je vois que tu cherches des blocs verts, veux-tu mes blocs verts ?! » (apprentissage du partage). Si l’enfant prend les blocs de votre marionnette, dites : « Je suis heureux de t’avoir aidé » (partage et émotion).
  • La marionnette attend son tour. Par exemple : « Je vais attendre que tu ais terminé ce jeu, je pourrais y jouer après ? » Si l’enfant laisse le jeu à votre marionnette, la marionnette le remercie et lui dit qu’elle est heureuse d’avoir un tel ami.

Si votre enfant n’a pas les compétences linguistiques nécessaires pour répondre verbalement à la marionnette, la marionnette doit modéliser les mots qu’elle utilise. Vous pouvez également prévoir des dialogues qui impliquent des réponses non verbales de votre enfant : « Veux-tu partager avec moi ? », « Veux-tu serrer la main de la marionnette ? », « Peux-tu m’aider à construire cette tour ? ». De cette façon, l’accent est mis sur la réponse comportementale amicale de votre enfant envers la marionnette.

Utilisez une voix différente pour votre marionnette et sortez de votre rôle de parent (enseignant ou animateur) pour féliciter votre enfant pour ses compétences sociales. Cherchez des occasions de commenter et de féliciter votre enfant : quand il attend son tour, aide, demande de l’aide, montre de l’intérêt ou de l’empathie, est attentif et écoute bien votre marionnette.

marionnette petitsDans ce genre de jeu de marionnettes vous pouvez inciter les réponses sociales appropriées en chuchotant à l’oreille de votre enfant quelques idées pour savoir quoi dire à la marionnette. Par exemple : « tu peux dire à la marionnette que tu aimes jouer avec des camions », ou « tu peux dire je peux avoir ce livre s’il te plaît ? » Ne vous inquiétez pas si votre enfant n’utilise pas votre suggestion. Souvent, les enfants copient la suggestion et vous pouvez les féliciter pour cette belle demande ou ce partage.

Rappelez-vous : restez simple, prenez du plaisir et n’utilisez pas vos marionnettes pour des comportements négatifs. Essayez d’utiliser des marionnettes lors de la lecture d’histoires pour agir sur les sentiments et la communication du personnage.

 

Trouvez d’autres idées sur la page MARIONNETTES ENFANTS !

couverture 50 jeux newsletter

Inscrivez-vous et recevez mon LIVRET PDF DE 50 PETITS JEUX !

+ un jeu de communication rigolo.

+ un PDF de 200 coloriages à imprimer.

Print Friendly

2 commentaires

  1. Mme Galassi Marie ange à

    MERCI
    Je pense que vous remercierais jamais assez pour toutes les bonnes les bonnes idées que vous faites partager, ce site est très riche , en panne d’ordinateur en ce moment mes visites sont irrégulières, continuer………. je ravie des enfants grâce à vous .

Laisser un commentaire

34 Partages
Partagez30
+12
Tweetez1
Enregistrer1
Email