Bricolage enfant Pâques pour petits et grands

Download PDF

bricolage enfant pâques

Bricolage enfant Pâques

Un bricolage enfant Pâques à réaliser avec les petits comme les grands !!

 

Intérêt : découpage et collage
Matériel : vieux magasines en couleur, papier fort blanc ou autre + 1 papier fort de couleur, colle en bâton, ciseaux.
Tranche d’âge : 3 à 12 ans

 

Technique pour réaliser ce bricolage enfant de Pâques

Choisissez tout d’abord le dessin que vous voulez réaliser dans les modèles proposés à la fin de cette activité et imprimez-le. Vous pouvez aussi choisir un autre modèle dans les coloriages de Pâques ou réaliser votre propre dessin de Pâques !!

bricolage enfant pâques

 

Découper des morceaux de papier dans les magasines.

 

 

bricolage enfant pâques

 

Les coller en suivant le dessin et en les faisant se chevaucher.

 

 

bricolage enfant pâques

 

Continuez ainsi jusqu’à recouvrir toute la feuille.

 

 

bricolage enfant pâques

 

Coller la mosaïque terminée sur le papier fort blanc puis créer un cadre avec le papier fort de couleur, le coller.

 

Conseils : pour faire ce bricolage enfant Pâques avec les plus petits (3-5 ans) utilisez un modèle simple (l’œuf vide par exemple) et découpez des morceaux de papier dans les magasines plus grands puis laissez les enfants coller les bouts de papier à leur guise pour décorer l’œuf. Pour les plus grands (10-12 ans), je vous conseille de leur proposer des modèles plus aboutis (allez voir du côté des coloriages de Pâques ou faites-leur créer leur propre modèle) !!

 

Les modèles :

bricolage enfant pâques bricolage enfant pâques bricolage enfant pâques bricolage enfant pâques

 

Voir les autres activités de Pâques de J&CO : Pâques enfants !!

Un chouette dessin animé sur Pâques à voir avec les enfants : Les lapins joyeux !!

 

Une histoire de lapin que j’adore :

Duduche est un lapin nain. Son univers se résume à la cuisine de la maison. Le plus souvent, il vit en cage. Il mange des carottes, il boit de l’eau fraîche, il est caressé par Jonathan et ses parents, sa cage est régulièrement nettoyée.

À le regarder au fond de sa cage grignoter des légumes, sous le regard aimant de la maman de Jonathan, on pourrait penser qu’il ne manque de rien et qu’il vit parfaitement heureux.

Le matin de Pâques, Jonathan ferme négligemment la cage puis la porte-fenêtre. Jonathan est tellement impatient d’aller au jardin ramasser les œufs que les cloches ont apportés !

D’un coup de patte, Duduche ouvre sa cage et va vers le jardin. Il prend ainsi le chemin de la liberté. C’est la deuxième fois que l’occasion se présente. La première fois c’est la grille de la cage et la porte conduisant vers le living qui étaient restées ouvertes. Duduche s’était alors contenté de se contempler face au grand miroir du living. Il s’était amusé à faire cent grimaces face à la surface magique qui reflétait son image avant d’être remis en cage.

Duduche traverse le jardin. Il va tout droit. Il ne se soucie pas des fleurs et des œufs. Il se dirige vers ce lapin enrobé de papier doré, quasiment aussi grand que lui. Un sosie.

Duduche glapit de plus en plus fort devant cet autre lui-même. Il adopte des postures de plus en plus acrobatiques. Duduche lève une patte et puis l’autre. Duduche se dandine. Duduche effleure le lapin doré. Duduche découvre en lui le besoin de communiquer avec son semblable qui hélas ne bouge pas.

Lorsque Jonathan observe la scène, il ne peut s’empêcher de crier. « O Duduche, Duduche. » D’un cri, Jonathan rompt le charme. La mère a saisi quelque chose de la scène qui révèle un souhait que jamais Duduche ne pourra exprimer. Elle devine que la solitude de Duduche n’est sans doute pas une bonne chose.

« Ah te voilà toi ! » Déjà, une main attrape Duduche par le dos et l’emporte vers sa cage. Tout le monde a compris que la solitude de Duduche lui pèse beaucoup.

Alors, ce matin de Pâques, on ira sur le marché acheter un compagnon pour Duduche. Un autre lapin nain que Jonathan choisira d’appeler « Totoche ».

Depuis, ce jour, Duduche apparaît plus espiègle et plus vif.

Micheline Boland

 

Commentaires

  1. a écrit

    très belle activité à faire faire aux touts-petits en cette période, un grand merci pour cet article !

  2. a écrit

    Bonjour,
    Je trouve que c’est une très bonne idée. J’ai rpoposé ce type d’activité à ma fille dès trois ans sans grand succès ( à l’époque c’était une forme très simple comme l’oeuf par exemple) Puis petit à petit elle a commencé à s’y intéresser. Aujourd’hui elle a 5 ans et on expérimente la technique de décopatch pour un rendu plus lisse- pas mal pour faire une carte à envoyer à Mamie :-)
    J’aime beaucoup suivre ce blog et je suis inscrite à la lettre d’infos, merci pour toutes ces idées

  3. Britt a écrit

    Bonjour,

    J’avais oublié qu’avais un peu d’imagination on pouvait passer du bon temps dans le découpage et le collage! Merci pour cette piqûre de rappel! Je vais le proposer à ma fille de 6 ans et son petit frère de 3 ans pour le collage.

  4. Britt a écrit

    Je m’en rappelle comme si c’était hier quand je me voyais à chercher partout dans la maison du papier coloré pour faire çà! Le bon vieux temps, tranquille… Je ne m’en serai pas souvenue sans ton billet alors merci pour cette piqûre agréable que je ferai partager à mes enfants!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>