Jeux et Compagnie

Cache cache : règle du jeu, variantes, histoire et origines

Cache cache

Le cache cache est un jeu dont la plupart sinon la totalité d’entre nous se souviennent de notre enfance, et c’est un jeu que nous avons probablement transmis à nos enfants. Ce jeu classique pour enfants existe depuis des siècles et reste un favori, pour les simples raisons qu’il nécessite peu de joueurs, n’utilise ni outils ni accessoires, et facilite l’activité physique tout en piquant la curiosité innée du chasseur ancrée chez les enfants lorsqu’ils explorent leur monde. De plus, il est très facile à jouer, à condition que les enfants se trouvent dans un endroit avec des possibilités suffisantes de se cacher. Il n’y a pas vraiment de règles et il n’y a pas de limite de temps de jeu.

Intérêt : observation et discrétion
Matériel : aucun
Tranche d ’âge : de 3 à 12 ans (et plus)   2 joueurs ou plus
Lieu : intérieur ou extérieur

Règle du jeu de cache cache

Il y a peu de règles autres que le point de base du jeu, qui distingue un chercheur, tandis que les autres joueurs trouvent des cachettes. Le chercheur compte à haute voix pour un nombre préalablement convenu par tous les joueurs afin qu’ils sachent combien de temps ils ont pour se cacher. Cela leur permet à leur tour de s’aventurer à une distance appropriée et de se cacher avant que le chercheur ait fini de compter. Par exemple, si vous jouez dans une maison entière, le chercheur peut compter jusqu’à 40 ou 50 tandis que dans un espace plus petit, le chercheur peut compter jusqu’à 20. Le discours habituel est le suivant : “Un, deux, trois… vingt. Prêt ou pas, j’arrive !” Il est important pour la tradition que le chercheur dise “J’arrive” pour informer les autres joueurs que le temps est écoulé.

Le chercheur doit fermer les yeux et doit souvent faire face à un mur loin des joueurs. Pendant que le chercheur compte, les autres joueurs cherchent des cachettes et une fois positionnés, ils ne doivent plus bouger. Le chercheur finit de compter et les joueurs cachés restent aussi silencieux que possible jusqu’à ce qu’ils soient trouvés. Ils ne sont pas autorisés à changer de cachette une fois que le chercheur a fini de compter.

Le jeu de cache-cache est un jeu longtemps privilégié car il ne nécessite que des joueurs, ne prend pas de temps à mettre en place et utilise plusieurs compétences, y compris le comptage (certains chercheurs peuvent compter à intervalles : par exemple, cinq, dix, quinze, vingt … Quatre-vingt-quinze, 100), la capacité de garder le silence, et des compétences d’observation. Le joueur trouvé en dernier gagne la partie et devient le chercheur du tour suivant. Ce jeu est également favorisé car il donne à chacun une chance égale de gagner et de jouer différents rôles dans le jeu.

Parfois, il y a un port d’attache, où le chercheur aura compté. Si le chercheur n’a pas trouvé les joueurs dans un certain laps de temps, alors les joueurs qui se cachent peuvent courir vers ce lieu avant que le chercheur ne les attrape, ce qui les place en sécurité. Si un joueur est touché en courant vers le lieu, il devient le prochain chercheur.

Variantes du jeu de cache cache

Le cache cache est un jeu très populaire des cours d’école depuis longtemps mais connaissez-vous ses variantes ?!!

  • Au fur et à mesure que les enfants sont découverts, ils deviennent aussi chercheurs et aident leur camarade à trouver les autres enfants cachés.
  • Quand un enfant est découvert, il doit essayer d’aller toucher le lieu où le chercheur a compté. S’il réussi sans se faire toucher il est sauvé, sinon c’est à lui de compter.
  • Un seul enfant va se cacher, c’est la sardine. Tous les autres comptent jusqu’à 30 avant de s’éparpiller et de partir à sa recherche. Quand un joueur repère la cachette il se cache avec la sardine et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un seul enfant, ce sera la prochaine sardine.
  • Si la partie se joue dans une seule pièce où un lieu restreint, le chercheur peut avoir juste à désigner la position des personnes cachés. Exemple : Max, vu sous la table ! Max sort alors de sa cachette et est éliminé.
  • Cache cache nocturne : les plus grands vont adorer jouer à cache cache la nuit !
  • Fantôme dans le cimetière : cette variante de cache-cache se joue la nuit dans l’obscurité. Il se joue avec trois joueurs ou plus dans un espace extérieur. Le fantôme est la personne qui se cache et les autres joueurs essaient de le retrouver. Le joueur qui trouve le fantôme crie “fantôme dans le cimetière !”
  • Trouver et toucher : en plus de trouver les joueurs, le chercheur doit aussi les toucher.
  • Tape la cannette : vous avez besoin d’une canette vide que vous placez dans un emplacement central dans la zone de jeu. Vous devez également désigner un espace comme une «prison». Le chercheur (ou les chercheurs) compte jusqu’au nombre convenu, et tout le monde se cache. Un joueur est attrapé s’il est vu et touché par un chercheur. Ces joueurs sont envoyés en prison. Cependant, si un joueur qui n’a pas encore été attrapé réussit à donner un coup de pied dans la canette sans être pris, tous les joueurs sont libérés de prison. Le chercheur gagne la partie s’il parvient à mettre tous les joueurs dans la prison.

  • Lampe de poche : cette version se joue à l’extérieur la nuit ou à l’intérieur avec toutes les lumières éteintes. Le chercheur essaie de trouver des joueurs sans utiliser la lampe de poche. Quand il trouve un joueur caché, il braque sa lampe de poche sur le joueur caché et donne la lampe à ce joueur. Ensuite, le nouveau chercheur éteint la lampe de poche et va trouver un nouveau joueur caché. Le jeu se poursuit sans fin ni gagnant puisque tout le monde peut devenir le Chercheur. Les joueurs peuvent se déplacer et changer de cachette dans l’obscurité tant qu’ils ne sont pas capturés par le chercheur.

Au Québec ils appellent ce jeu : le jeu de la cachette !! (source)

Où jouer à cache cache

La chose la plus importante est de s’entendre sur les limites de l’endroit où se cacher à l’avance et de s’assurer que tous les joueurs les comprennent. Vous pouvez jouer à cache-cache n’importe où. Vous n’avez pas forcément besoin de beaucoup d’espace, mais vous avez besoin d’un espace où il y a des endroits pour se cacher.

Les sites communs de cache-cache sont :

  • Votre maison / la maison de quelqu’un d’autre. Les cachettes communes sont : sous le lit, derrière les rideaux, derrière les meubles ou à l’intérieur des armoires.
  • Votre jardin ou parc ou terrain de jeu scolaire ou tout autre espace extérieur sûr avec suffisamment d’endroits pour se cacher. Les cachettes courantes sont : derrière les arbres, sous les buissons, derrière les bancs.

Si vous jouez dans des espaces extérieurs publics, méfiez-vous des problèmes possibles et tenez compte de la sécurité, de l’âge et de la maturité des joueurs.

Temps de jeu

À moins de jouer dans une petite zone, c’est une bonne idée de fixer une limite de temps pour le jeu. Avec les plus grands, si tous les joueurs ont un appareil qui leur indique l’heure, c’est-à-dire une montre ou un téléphone, alors vous dites qu’après une demi-heure, si vous n’avez pas été trouvé, vous devriez sortir. C’est la meilleure façon de gérer le cache-cache dans des zones plus vastes.

Dans les zones suffisamment petites ou pour les jeunes enfants qui ne portent pas encore de téléphone partout, vous pourriez convenir d’un signal que le chercheur émettra lorsque le temps sera écoulé. Si vous avez un gong en métal bruyant, c’est idéal, cependant, tout ce que tout le monde entendra fera l’affaire.

Histoire et origines du cache cache

Ce jeu existe depuis des siècles. Même dans les écrits de Shakespeare, nous voyons des références au jeu de cache-cache d’un enfant. Il y a des traces de ce jeu depuis 200 ans avant notre ère. Des preuves écrites de cache-cache remontent au 2ème siècle avant notre ère : Julius Pollux, un érudit grec, a décrit un jeu appelé Apodidraskinda.

Cependant, il est probable que les gens se soient cachés bien avant. Des variations de cache-cache sont jouées dans différentes cultures à travers le monde. Certains psychologues ont suggéré que ce jeu découle du jeu de “coucou / caché” que les mères jouent avec leurs enfants. La dissimulation était également une compétence de survie nécessaire dans les premières sociétés, par exemple, pour réussir à chasser, donc elle était probablement jouée par de jeunes enfants pour leur enseigner des compétences.

On peut donc raisonnablement affirmer que le jeu de cache-cache est aussi vieux que la survie elle-même, car il alimente les notions et les rôles mêmes de prédateur et de proie, tout en donnant au chercheur le frisson de la chasse et aux joueurs cachés le frisson de réussir à échapper à un prédateur.

Tous les enfants adorent se cacher et jouer à cache cache !! Mais en tant qu’adulte, il faut toujours faire un cache cache sous surveillance (indispensable pour les petits) dans le cas où un enfant voudrait se cacher dans un lieu pas vraiment adapté (un frigo, un coffre dans lequel il peut rester coincé) : discutez-en  avec eux au préalable, c’est important !!

Enregistrer

ARTICLES SIMILAIRES

couverture 50 jeux newsletter

Inscrivez-vous et recevez mon LIVRET PDF DE 50 PETITS JEUX !

+ un jeu de communication rigolo.

+ un PDF de 200 coloriages à imprimer.

Print Friendly, PDF & Email

Suivez Jeux et Compagnie :

créer chasse au trésor