Jeux et Compagnie

Jeux traditionnels brésiliens : les jeux des enfants au Brésil

jeux traditionnels bresiliens

Comme dans la plupart des pays du monde, le Brésil possède un certain nombre de jeux traditionnels pour enfants, à la fois intérieurs et extérieurs. De nombreux jeux traditionnels brésiliens pour enfants sont assez simples et ne nécessitent aucun équipement spécial ni formation pour participer. Des jeux similaires (marelle, billes, etc) sont utilisés dans d’autres parties du monde, mais les jeux énumérés ici sont spécifiques au Brésil.

Découvrez tous les jeux traditionnels des enfants du monde !

Les jeux traditionnels brésiliens

Luta de Galo : ce jeu traditionnel brésilien à deux joueurs se joue avec un mouchoir ou un foulard. Luta de Galo signifie combat de coq en portugais.  Le but du jeu est d’être le premier à capturer le mouchoir de l’adversaire. Les deux joueurs placent un mouchoir dans une poche ou à la ceinture, en le laissant assez dépasser pour que l’autre joueur puisse le saisir. Les deux joueurs mettent le bras droit dans le dos. Ils ne sont pas autorisés à l’utiliser. Ils sautent sur une jambe et tentent de capturer le mouchoir de leur adversaire en utilisant uniquement leur main gauche. Si un joueur pose son autre jambe ou déplie son bras droit, il est disqualifié.

Queimada : le queimada, qui signifie « brûlé » en portugais, est un jeu populaire similaire au dodgeball (un jeu inspiré du ballon prisonnier) qui se joue sur un terrain large et dégagé. Pour jouer, formez deux équipes égales et divisez les joueurs sur chaque moitié du terrain, comme vous le feriez pour une partie de ballon prisonnier ou de dodgeball. À chaque extrémité du terrain, marquez une zone appelée « cimetière » et placez un joueur de chaque côté dans le cimetière de leur équipe. Le jeu commence lorsqu’un des joueurs du cimetière lance une balle de l’autre côté du terrain. Les membres de l’équipe adverse essaient d’attraper la balle et la jettent sur un joueur du côté duquel elle a été lancée. Si une balle touche un joueur, il est « mort » et doit passer le reste de la partie au cimetière. Le jeu se termine lorsque tous les joueurs d’un côté sont « morts ».

Cinco Marias : ce jeu traditionnel brésilien est un jeu d’enfant simple qui se joue avec cinq pierres plates. Le jeu est très similaire aux osselets. Le joueur place cinq pierres dans un petit espace au sol. Il prend ensuite une pierre et la lance en l’air. Avant que cette pierre ne touche le sol, le joueur doit ramasser l’une des quatre pierres restantes. Au tour suivant, le joueur doit ramasser deux pierres avant que la première ne touche le sol. Le jeu continue ainsi jusqu’à ce que le joueur puisse ramasser les quatre pierres restantes avant que la première pierre ne touche le sol. Le premier joueur à collecter les quatre pierres avec succès est le gagnant.

Frapper la pièce : voici un autre jeu populaire parmi les enfants brésiliens qui nécessite une concentration constante. Pour jouer, fixez un bâton de bambou court dans le sol afin qu’il ne bouge pas. Tracez un petit cercle d’environ 12 centimètres de diamètre autour du bâton et placez un petit objet (pièce de monnaie, capuchon de bouteille, soldat, etc.) sur le dessus du bâton. Les joueurs essaient ensuite, à tour de rôle, de faire tomber le petit objet du bâton en y jetant des pièces. Pour gagner, le joueur doit éliminer complètement le petit objet du cercle.

Esconde-Esconde, Manja : ce jeu est aussi connu dans l’état de Pernambouc sous le nom de « 31 ». Un enfant est choisi pour compter jusqu’à 31 avec les yeux fermés dans un endroit spécifique appelé « manja » (maison), tandis que les autres se cachent. Après le comptage, il essaie de retrouver tous les enfants cachés et, quand il les voit, il doit dire « batida fulano ou fulana » (je vous vois, [nom de l’enfant]) en touchant « la maison ». Si certains des enfants qui se cachent parviennent à « rentrer chez eux » sans être vus, ils crient « batida, salve todos » (battu, nous sommes sauvés), le « compteur » doit recommencer à compter. Cependant, si tout le monde est pris, un autre enfant est choisi pour compter et tout le processus recommence.

Boca-de-forno (la bouche du four) : un enfant est choisi pour être le commandant ou le maître qui demande aux autres joueurs de remplir une mission. Le jeu commence par le cri du Maître : Boca-de-forno ! Tout le monde répond : Forno ! Le Maître dit : Tirando bolo ! Tout le monde répond : Bolo ! Le Maître dit : O Senhor Rei mandou dizer que … (Le Roi ordonne que…) et indique plusieurs tâches, telles que se rendre à divers endroits, trouver des bâtons, des fleurs, divers objets ou tout type de tâche à accomplir. Les enfants s’enfuient et se dispersent pour terminer la mission. Le jeu est similaire à une chasse au trésor, mais sans vainqueur, ou au jeu Jacques a dit.

Passaras : sans que les autres enfants ne les entendent, deux enfants choisissent deux mots (un mot chacun) (cela peut être des fruits, des fleurs, des animaux, etc) et chacun garde le mot choisi secret. Ils se tiennent l’un devant l’autre, se tenant la main et formant une arche. Les joueurs forment une ligne qui doit être dirigée par un enfant plus grand qui représente leur mère à tous. Cet enfant tire la ligne et passe sous l’arche en chantant : Passarás, passarás, algum deles há de ficar. Se não for o da frente, deve ser o de detrás (Vous passerez, vous passerez, certains d’entre vous resteront. Si ce n’est pas le premier, ce doit être le dernier). Le dernier enfant de la file est « coincé » entre les bras de l’arche et doit répondre à la question : Préfères-tu la pomme ou le raisin ? (par exemple.) La réponse qu’il donne le fait se mettre derrière l’enfant à qui ce mot appartient. Le jeu continue jusqu’à ce que le dernier joueur soit « piégé » et choisisse le mot. L’enfant avec le plus grand nombre de joueurs dans sa ligne gagne la partie.

Cabra-cega (chèvre aveugle) : l’un des enfants est choisi pour être le « cabra-cega ». On lui met un bandeau sur les yeux, on le fait tourner plusieurs fois et on lui demande de toucher ou d’attraper les autres joueurs. Celui ou celle qu’il touche ou attrape en premier est le prochain cabra-cega. Les règles doivent être convenues à l’avance pour savoir si le cabra-cega doit toucher ou saisir. Le jeu doit être joué dans un petit espace ouvert avec peu d’obstacles !

Quebra-panela (piñata) : dans le nord-est du Brésil, ce jeu est courant lors des fêtes d’anniversaire. Un pot en argile rempli de bonbons, gommes, chocolats et autres friandises est suspendu à un endroit élevé. On met un bandeau sur les yeux d’un des enfants qui est tourné à plusieurs reprises et qui, avec une batte en bois ou un bâton à la main, essaie de casser le pot. S’il n’y arrive pas, un autre enfant est choisi jusqu’à ce que l’un d’entre eux réussisse à le casser et qu’ils courent tous chercher les friandises sur le sol. De nos jours, le jeu se joue en utilisant un ballon en caoutchouc qui doit être éclaté. La traditionnelle « piñata » (mot espagnol qui signifie « pot de bonbons ») qui présente divers thèmes de l’enfance (poupées, animaux, objets) faite de carton ou de papier mâché dans lequel les friandises sont placées n’est pas encore largement utilisé au Brésil.

Bola de gude (jeu de billes) : un ancien jeu joué par les Grecs et les Romains. Le mot « gude » vient du mot provençal « gode » qui signifie petite pierre ronde et lisse. De nos jours, les billes sont en verre coloré. Il existe différentes formes de jeu, mais la plus connue s’appelle ‘triangle’. Un triangle est dessiné sur le sol et une bille est placée à chaque coin. S’il y a plus de trois joueurs, les billes sont placées à l’intérieur ou sur les lignes du triangle. Pour décider qui commence, une ligne est tracée sur le sol à distance raisonnable du triangle. Chaque joueur lance une bille en essayant de la faire s’arrêter le plus près possible de la ligne. La distance de la bille par rapport à la ligne détermine l’ordre des joueurs. Le jeu commence avec le premier joueur qui tire sa bille pour tenter de frapper l’une des billes du triangle. Si tel est le cas, il garde la bille et continue de jouer jusqu’à ce qu’il loupe, ce qui correspond au début de jeu du second joueur, et ainsi de suite. Si la bille s’arrête à l’intérieur du triangle, le joueur est « bloqué » et ne peut jouer qu’au tour suivant. Les joueurs essaient à tour de rôle de « tuer » les billes de leurs adversaires, en utilisant leurs pouces et leurs index pour tirer la bille à travers le sable, dans le but d’obtenir le plus grand nombre de billes des autres joueurs. Le gagnant est celui qui obtient le plus de billes.

Sobra um : divers enfants s’assoient et forment un cercle et l’un reste debout à l’extérieur du cercle. Chaque enfant choisit un fruit. Celui qui dirige le jeu dit : « J’ai mangé une salade de fruits chez (John). Il n’y avait pas de banane ou d’ananas. Les enfants représentant ces fruits se lèvent et doivent changer de place. L’enfant qui se tient debout doit essayer de prendre la place de l’un d’entre eux. S’il y arrive, l’un des autres enfants reste debout et attend que la personne prononce le nom d’autres fruits pour tenter de trouver un autre lieu. À un moment donné, la personne qui lance le jeu dit : « Il n’y a pas de fruits ! » et tous les enfants essaient de changer de place à la fois, etc.

O coelho sai (Le lapin s’échappe) : un cercle est formé par les enfants qui se tiennent la main. Un enfant désigné se place au milieu du cercle, représentant le lapin. Le « lapin » doit poser des questions ou demander quelque chose au groupe. Le groupe répond aux questions ou assiste symboliquement au souhait du lapin. Par exemple, le lapin demande : quelle heure est-il ? Ils répondent tous « il est deux heures ». Le lapin dit : je veux prendre une douche. Un des enfants du cercle peut dire : « prends ta douche ici ». Je veux me brosser la fourrure. Un autre enfant fait semblant de lui brosser la fourrure. Après de nombreuses questions et demandes, le lapin dit : Je veux sortir. Je veux m’échapper. Les enfants se tiennent la main et le lapin tente de passer. Lorsqu’il s’échappe, tous les enfants courent après le lapin et celui qui l’attrape devient le lapin de la partie suivante.

Amusez-vous bien avec ces jeux traditionnels brésiliens !

couverture 50 jeux newsletter

Inscrivez-vous et recevez mon LIVRET PDF DE 50 PETITS JEUX !

+ un jeu de communication rigolo.

+ un PDF de 200 coloriages à imprimer.

Print Friendly, PDF & Email

Suivez Jeux et Compagnie :

créer chasse au trésor