Jeux et Compagnie

Jeux traditionnels grecs : les jeux des enfants en Grèce

Jeux traditionnels grecs

Les anciens Grecs aimaient les jeux d’adresse, de compétition et d’intelligence. Les enfants jouaient à des jeux d’adresse comme jeter des bâtons dans un seau, des billes et des pierres de taille ou des osselets. Ils jouaient également à des jeux de guerre qui exigeaient de la stratégie, de la force et de l’endurance. Les enfants étaient encouragés à jouer à des jeux qui nécessitaient une visée précise, des réflexes rapides et des corps solides. Les anciens Grecs étaient souvent en guerre. Leurs jeux traditionnels grecs les aidaient à les préparer. Quel que soit leur âge et quel que soit le jeu, les anciens Grecs aimaient la compétition et le défi. Il n’est donc pas vraiment étonnant qu’ils aient inventé les jeux olympiques.

10 jeux traditionnels grecs

Autrefois, les enfants en Grèce se rassemblaient dans les rues ou dans les parcs et jouaient à des jeux. Jeux qui impliquaient du physique et de l’imagination. De nos jours, la télévision et les jeux vidéo occupent la majeure partie de la vie des enfants grecs. Cependant, la tendance des jeux grecs traditionnels semble attirer de plus en plus d’enfants qui souhaitent apprendre à jouer aux jeux de leurs parents et grands-parents. Voici quelques uns de ces jeux :

Kickball : c’est un jeu en plein air qui est populaire à Kalavrita. Pour y jouer, vous devez avoir au moins 5 ans. C’est similaire au baseball mais vous frappez un ballon de football. Il y a deux équipes de cinq joueurs chacune. Le jeu dure 1 heure ou jusqu’à ce qu’une équipe marque 40 points. Après avoir shooté le ballon, vous commencez à courir autour des bases. Lorsque vous passez une base, votre équipe obtient 4 points. Si l’autre équipe attrape le ballon avant de passer toutes les bases, vous ne prenez aucun point. Une équipe gagne lorsque le temps est écoulé et qu’elle a le plus de points ou lorsqu’elle atteint 40 points.

Ta mila (les pommes) : dans ce jeu traditionnel grec, les joueurs sont divisés en deux équipes. Une équipe se sépare en deux et s’écarte d’environ 15 mètres, l’autre équipe se trouve au centre. Le but du jeu est que la première équipe lance une balle (ou un petit ballon) sur les joueurs de l’autre équipe au centre. Si la balle touche un joueur, il est “brûlé” et quitte la partie. Cependant, si un joueur attrape la balle, il gagne une “pomme”. Le but de ce jeu est d’obtenir autant de “pommes” que possible. Chaque “pomme” donne au joueur une “vie” supplémentaire qu’il peut utiliser au cas où il serait “brûlé”. Lorsqu’un joueur gagne une pomme, il peut aussi l’utiliser pour faire re-rentrer sur le terrain un membre de son équipe qui avait été “brûlé” (comme dans la vidéo ci-dessous).

La chasse au caillou : le but du jeu est de rendre le caillou au leader sans être touché. Les joueurs choisissent une “base” (telle qu’un mur ou un arbre) et un leader. Le leader a un caillou dans la main. Les autres participants se tiennent côte à côte, face au leader, et tendent une main. Le leader avance lentement devant les joueurs et fait semblant de laisser tomber le caillou dans la main de chaque participant. Lorsque le leader dépose le caillou dans la main d’un participant, ce dernier doit courir vers la base et revenir vers le leader pendant que les autres joueurs essaient de le toucher. Si le participant est touché avant de revenir au leader, le participant qui l’a touché devient le nouveau leader. Si le participant revient au leader sans être touché, il devient le nouveau leader. Variante : les participants ne doivent pas retourner vers le leader, ils doivent juste courir jusqu’à la base.

Abariza : c’était un jeu populaire dans toute la Grèce pendant la période d’après-guerre, généralement joué à l’extérieur ou dans des espaces ouverts. Vous jouez en deux équipes. Chaque équipe choisit une colonne, un arbre ou autre pour “refuge” (limeri). Les deux refuges (limeria) sont distants d’environ 30 mètres. À l’aide d’une craie, une ligne droite est tracée au milieu entre les deux refuges, séparant ainsi les deux équipes. Cette ligne représente la frontière entre les deux équipes. Le jeu commence. Le but du jeu est de parvenir à toucher le refuge de l’autre équipe en disant “ABARISA”. Cela signifie que vous avez conquis le refuge de l’autre équipe et que votre équipe gagne. Pour sortir du refuge, vous devez dire “ABARISA” (règle qui n’est pas toujours utilisée). Un enfant de l’équipe A dit “ABARISA” et sort. Un autre enfant de l’équipe B sort également. Le deuxième enfant essaie d’attraper le premier pour ne pas qu’il atteigne son refuge. De la même manière et en même temps, un deuxième enfant de l’équipe A sort en essayant d’attraper l’enfant de l’équipe B et un deuxième enfant de l’équipe B sort en essayant d’attraper le deuxième enfant de l’équipe A et ainsi de suite. Si un enfant attrape quelqu’un, il va en prison, mais il peut être libéré lorsqu’il est touché par un membre de sa propre équipe qui crie “Xele”. Si un joueur dit “ABARISA” dans le refuge de l’autre équipe, son équipe gagne la partie. Variante : l’équipe gagnante est celle qui parvient à emprisonner tous ses adversaires.

Bataille avec des petits soldats (Mahi me stratiotakia) : chaque enfant met en place une armée de petits soldats. Les joueurs essaient à tour de rôle de faire rouler des billes dans les armées de leurs adversaires. Si un soldat tombe au sol, il est mort et retiré du jeu. S’il tombe sur un autre soldat, il est blessé et peut se relever au prochain tour. Le jeu se termine lorsque l’armée d’un joueur est complètement éliminée du terrain.

Les requins : ce jeu peut être joué par de nombreux enfants. Pour jouer à ce jeu, vous avez besoin d’un grand espace et d’un matelas pour trois enfants. Un ou deux des enfants (ou plus selon le nombre d’enfants) seront les requins. Si quatre enfants sont sur un matelas, le bateau coule et l’enfant doit essayer de se rendre à un autre matelas avec un ou deux enfants avant que le requin ne le mange. Le but du jeu est que les enfants passent d’un matelas à l’autre à la recherche de sécurité. La mission du requin est de manger les enfants qui passent de matelas en matelas. Le jeu se termine quand le requin les a tous mangés.

Le roi (Vasilias) : les enfants tirent au sort et l’un d’eux devient roi. Le roi est assis à l’écart tandis que les autres enfants choisissent une profession à mimer. Quand ils ont fini, ils rendent visite au roi et entament le dialogue suivant :
– Roi, roi avec les 12 épées, quel est ton travail ?
– Ne rien faire !
– Et le changement ?
– Crème glacée !
– Mamie a dit que tu devrais avoir un travail.
– Quel travail ?
Ensuite, les enfants miment la profession qu’ils ont choisie. Si le roi comprend ce qu’ils miment, il le dit à haute voix et les poursuit pour en attraper un qui deviendra roi. S’il ne comprend pas, il se rassoit et les enfants miment une autre profession.

Marelle (koútso) : la marelle telle que jouée par les enfants en Grèce ne se dessine pas et ne se joue pas tout à fait comme notre marelle. Dessinez 8 carrés ou plus sur le terrain. Les carrés doivent être un à gauche et un à droite et montrer en rectangle (comme sur la photo ci-dessous). Déposez le caillou devant le premier carré. Le premier joueur se met sur une jambe et essaye de pousser le rocher avec son pied dans le premier carré et saute ensuite sur ce carré. Ensuite, s’il est parti du carré de gauche, il pousse le caillou vers la case à droite et saute sur cette case et ainsi de suite jusqu’à arriver à la dernière case. Vous devez pousser le caillou avec le pied dans tous les carrés sans le sortir du jeu. Si vous poussez le caillou hors de la case dans laquelle vous souhaitez le déplacer, vous perdez.

marelle en grèce
Crédit photo : Active School Days

La grand-mère endormie : un jeu traditionnel grec qui peut être joué par deux enfants ou plus. C’est une version imaginative du cache-cache qui se fait autour d’un arbre. L’enfant se faisant passer pour la grand-mère des autres enfants commence à leur raconter une histoire, puis s’assoupit. Après un certain temps, elle se réveille et essaie de trouver les autres enfants, et le premier enfant qu’elle trouve devient la grand-mère pour le prochain tour.

L’escargot : deux joueurs suffisent pour ce jeu grec. Ils dessinent un gros escargot au sol. Ensuite, ils tirent au sort pour voir qui commencera en premier. Le premier joueur jette une petite pierre dans la bouche de l’escargot. Ensuite, il essaie de pousser la pierre au centre en sautant sur son pied droit. Il la frappe avec la pointe de sa chaussure lentement et avec précaution pour qu’elle ne touche pas la ligne. À ce stade, le joueur se repose brièvement et en suivant le même processus, il essaie de repousser la pierre vers la bouche de l’escargot. S’il parvient à le faire et à retirer la pierre de l’escargot, il gagne un point et il a le droit de réessayer. Mais s’il marche sur une ligne ou que sa pierre touche la ligne pendant que le joueur essaie de pousser la pierre dans et hors de l’escargot, il perd. Il perd également si la pierre sort de l’escargot par l’un des côtés et non par la bouche. Le gagnant est le joueur qui obtient le nombre de points fixé avant la partie.

Amusez-vous bien avec ces jeux traditionnels grecs !

ARTICLES SIMILAIRES

couverture 50 jeux newsletter

Inscrivez-vous et recevez mon LIVRET PDF DE 50 PETITS JEUX !

+ un jeu de communication rigolo.

+ un PDF de 200 coloriages à imprimer.

Print Friendly, PDF & Email

Suivez Jeux et Compagnie :

créer chasse au trésor