Jeux et Compagnie

Jeux traditionnels chinois : les jeux des enfants en Chine

jeux traditionnels chinois

Les Chinois sont connus pour leurs traditions. En tant que peuple traditionnel, ils utilisaient de nombreux jeux pour transmettre leurs traditions à leurs enfants. La plupart des jeux utilisés pour éduquer leurs enfants sont pratiqués depuis des siècles et sont donc devenus des traditions. Ces jeux ont aidé les enfants à apprendre les mathématiques, la logique et la nature. Découvrez quelques-uns de ces jeux traditionnels chinois.

De nombreux jeux traditionnels des enfants en Chine ont les mêmes structures de base que les jeux pour enfants du monde entier. Touche-touche, jeux en cercle, cache-cache, tomate-ketchup : tous ont leurs équivalents chinois traditionnels, dont les éléments de base sont si semblables qu’un enfant de n’importe quelle culture peut rapidement s’intégrer à la partie. Dans la plupart des cas, seul le nom du jeu et l’histoire exacte et les rimes changent.

Voici quelques-uns de ces jeux traditionnels chinois

La queue du dragon : le but de ce jeu traditionnel chinois est que la tête du dragon attrape sa queue. Les joueurs se tiennent en ligne. La ligne forme le dragon. Le premier joueur dans la ligne est la tête du dragon. Le dernier joueur dans la ligne est la queue du dragon. Chaque joueur se tient aux épaules du joueur qui se trouve devant lui. La tête essaie d’attraper la queue. Tout le monde dans la ligne essaie d’empêcher la tête d’attraper la queue sans rompre la ligne. Lorsque la tête attrape la queue, celle-ci devient la tête et tous les autres joueurs reculent d’une place. Variante : les joueurs peuvent se tenir la main au lieu de tenir les épaules du joueur devant.

Attrape sept : avec ce jeu traditionnel chinois, non seulement les enfants peuvent jouer au jeu, mais ils peuvent aussi créer les éléments. Ce jeu se joue avec sept petites poches de tissu remplies de riz ou de sable. Les enfants peuvent confectionner eux-mêmes les sachets et les remplir de sable, de riz ou même de haricots. S’ils ne veulent pas fabriquer les éléments, ils peuvent rechercher sept petites pierres à la place. Jouer au jeu est simple. Il suffit de saisir le premier sachet et de le lancer en l’air. Avant qu’il ne retombe sur la table, le joueur doit attraper le sachet suivant. Les sachets doivent être répartis uniformément, sans se toucher. Si le joueur touche plus d’un sachet, il perd son tour. Si le sachet tombe sur la table avant qu’une saisie réussie puisse être faite, le joueur perd également son tour. Pour augmenter les chances de réussite, dites aux joueurs d’utiliser leur main de lancement pour attraper le sachet lancé, tout en saisissant les éléments sur la table avec l’autre main.

Corde à sauter : ce jeu est un favori dans les cours d’école du monde entier depuis des années. Cependant, il a été joué en Chine pendant plusieurs siècles. Le jeu s’appelait à l’origine « Sauter cent fils » puisque la corde était faite de tout ce qui était accessible à l’époque, comme de l’herbe.

Le chat attrape la souris : ce jeu traditionnel est une variante du célèbre tomate, ketchup mais en plus contrôlé. Tout d’abord, deux enfants sont choisis pour être le chat et la souris. Tous les autres enfants forment un cercle, se tenant par la main, avec la souris à l’intérieur et le chat à l’extérieur. Une comptine est ensuite prononcée par les enfants. La moitié d’entre eux disent les première et troisième lignes, tandis que les autres disent les deuxième et quatrième :

Groupe 1 : quelle heure est-il ?
Groupe 2 : tout juste 9 heures.
Groupe 1 : le chat est-il à la maison ?
Groupe 2 : il est sur le point de dîner !

Pour plus de facilité, les enfants peuvent crier la comptine tous ensemble, sans faire de groupes. À la fin de la comptine, la poursuite commence avec le chat qui court après la souris. La souris mène le chat à travers les enfants mélangés. Le chat doit suivre exactement le chemin de la souris et l’attraper. Lorsque la capture est réussie, le chat fait ensuite semblant de manger la souris. Deux autres enfants sont ensuite choisis pour être le chat et la souris.

Je vais t’attraper : ici, un groupe de vingt ou trente enfants est assis en cercle, tandis qu’un autre enfant est assis en dehors du cercle, les yeux bandés. Une balle est rapidement passée autour du cercle. Lorsque l’enfant aux yeux bandés crie « Stop ! », le joueur qui se trouve en possession de la balle doit se lever et chanter une chanson ou raconter une histoire courte. L’enfant à l’extérieur change de place avec quelqu’un toutes les cinq min.

Téléphone : voici un autre jeu traditionnel chinois bien connu des enfants, chez nous on l’appelle le téléphone arabe. Un court message est murmuré à un enfant, qui le chuchote à la personne à côté de lui (une seule fois !). Lorsque le message a parcouru le cercle, l’enfant à la fin raconte ce qu’il a entendu à haute voix. Habituellement, le message d’origine a été perdu depuis longtemps.

L’Aigle et les poussins : l’un des enfants est l’aigle, son but est d’attraper les poussins. Un des enfants est la mère poule, immunisée contre l’aigle et qui tente de protéger les poussins. Tous les autres enfants sont des poussins. Le but du jeu est que l’Aigle contourne la Mère Poule et touche un poussin qui deviendra l’Aigle à la prochaine partie.

Ballon chinois : ce jeu de terrain traditionnel chinois développe les habiletés et la concentration des enfants. Ils doivent vraiment rester attentif ! Il est à proposer uniquement aux enfants de plus de 6 ans. Les enfants forment un cercle avec un ballon. Les enfants doivent se faire des passes rapidement autour du cercle. Lorsqu’un enfant attrape le ballon, les enfants de chaque côté doivent lever un bras (le bras le plus proche de l’enfant tenant le ballon) et le maintenir en l’air jusqu’à ce qu’il soit transmis à un autre enfant. Si un enfant ne parvient pas à attraper le ballon, ou à lever le bon bras lorsque son voisin attrape le ballon, ou s’il est trop lent pour passer le ballon, il est éliminé. Lorsqu’il ne reste plus que 5 enfants dans le cercle, ils sont tous déclarés gagnants et le jeu recommence.

Jeu des quatre saisons : le jeu des quatre saisons est un jeu traditionnel des enfants en Chine utilisé pour enseigner les noms et l’ordre des quatre saisons en classe ou en groupe. Choisissez un enfant (ou un adulte) en tant que chef de file, pour donner des directives et noter les résultats. Divisez le reste du groupe en équipes pour chacune des quatre saisons et assoyez-les en cercle, en ordre saisonnier (printemps, été, automne, hiver). Le chef de file commence par dire : « Je suis le printemps. Je pars. » Les enfants de l’équipe d’été doivent immédiatement se lever et dire : « Je suis l’été. J’arrive. » Le responsable veille à ce que tous les membres de l’équipe se lèvent rapidement et fassent la bonne déclaration. Si c’est le cas, l’équipe se voit attribuer un point. Le chef de file continue alors : « Je suis l’été. Je pars » et l’équipe d’automne se lève. Variantes de jeux : lorsque les enfants peuvent gérer les saisons dans l’ordre, le responsable doit commencer à sauter d’une saison à l’autre. Lorsque les enfants marquent beaucoup de points, mélangez-les pour qu’ils ne soient plus assis avec les membres de leur équipe ou dans un ordre particulier.

Poulet sautant : un des jeux chinois traditionnels qui peut être joué à deux joueurs ou en deux équipes, à l’intérieur ou à l’extérieur. C’est un peu semblable à la marelle. Chaque joueur ou équipe a 10 bâtons, chacun d’environ 30 centimètres de long. Ils sont étendus sur le sol comme une échelle, distants d’environ 25-30 centimètres : une échelle pour chaque joueur ou chaque équipe. Un joueur de chaque équipe commence, sautant par-dessus les bâtons sans toucher aucun d’entre eux. Si un bâton est touché, le joueur est disqualifié. Lorsque le joueur a sauté par-dessus tous les bâtons, il s’arrête, toujours sur un pied, et se penche pour ramasser le dernier bâton. Il saute ensuite sur les bâtons restants. Arrivé à nouveau au début, il lâche le bâton et repart pour sauter par-dessus les neuf bâtons restants, ramasser le dernier et revenir. Le jeu continue jusqu’à ce que tous les bâtons soient ramassés. N’oubliez pas qu’un joueur est disqualifié s’il pose les deux pieds au sol à n’importe quel moment de son tour ou s’il touche un bâton avec son pied. Jeu individuel : comptez vos erreurs. Le gagnant est le joueur qui termine avec le moins d’erreurs. Jeu d’équipe : le vainqueur est l’équipe la plus avancée lorsque tous les joueurs sont disqualifiés ! Si les deux équipes finissent, l’équipe gagnante est celle qui finit avec le plus grand nombre de joueurs.

Quelques idées de variantes pour le jeu du poulet sautant : faites-en une course et si vous faites une erreur, vous recommencez. Jouez en relais : le premier joueur saute sur dix bâtons et revient avec le dixième. Le deuxième joueur saute sur 9 bâtons, le troisième saute sur 8, etc. Cela fonctionne très bien avec les groupes d’âges variés, où les plus jeunes enfants jouent vers la fin de la partie. Vous pouvez aussi changer le pied sur lequel vous sautez à chaque tour !

Lancé de pièces : chaque enfant tient une pièce de monnaie contre un mur, dont le bord touche le mur, et la laisse tomber. L’enfant qui a lâché la pièce qui roule le plus loin du mur commence. Il ramasse sa pièce, en marquant son emplacement avec son pied (qu’il ne doit pas bouger). Il lance ensuite sa pièce sur les autres pièces qui traînent. S’il touche une pièce de monnaie, il la gagne et recommence. S’il manque, tout le monde ramasse ses pièces (ou, celui qui a perdu la sienne, en sort une autre ou abandonne) et recommence.

Amusez-vous bien avec ces jeux traditionnels chinois !

couverture 50 jeux newsletter

Inscrivez-vous et recevez mon LIVRET PDF DE 50 PETITS JEUX !

+ un jeu de communication rigolo.

+ un PDF de 200 coloriages à imprimer.

Print Friendly, PDF & Email

Suivez Jeux et Compagnie :

créer chasse au trésor