Jeux et Compagnie

Le racisme expliqué aux enfants : guide par tranches d’âge

Le racisme expliqué aux enfants

Expliquer la race et le racisme aux enfants peut sembler être un terrain miné pour les parents, mais ce n’est pas une obligation. Voici un petit guide par âge pour traiter le sujet du racisme avec les enfants.

Avez-vous déjà parlé des races et du du racisme à vos enfants ? Vous pensez peut-être qu’ils sont encore trop jeunes ou qu’une conversation spécifique n’est pas vraiment nécessaire ? Ils ne sont jamais trop jeunes et un dialogue permanent sur la race et le racisme est une très bonne idée. Les enfants ont besoin d’adultes pour les aider à développer le respect et l’acceptation des autres. Ne pas parler de race et de racisme envoie aux enfants le message qu’il s’agit d’un sujet tabou, quel que soit leur âge. Les enfants susceptibles d’être la cible du racisme auront peut-être besoin d’aide pour faire le bilan de leurs sentiments et savoir comment répondre à ce qu’ils vivent.

Mais comment commencez-vous la conversation ? Chaque groupe d’âge a des besoins différents. Poursuivez votre lecture pour trouver des moyens d’aborder le sujet avec votre enfant. Source : wikiHow.

Le racisme expliqué aux enfants

Que vous soyez une personne de couleur ou non, il est important de commencer à parler à vos enfants de la race et du racisme dès le début et de poursuivre la conversation à mesure que les enfants grandissent. Parler du racisme aux enfants peut sembler décourageant, mais si vous vous assurez d’être informé et sensible au niveau de maturité d’un enfant, vous pourrez aborder ce sujet difficile. N’oubliez pas que vous faites un travail important pour aider votre enfant à comprendre le monde qui l’entoure et à se préparer aux expériences difficiles auxquelles il peut être confronté. Vous contribuez également à rendre la société plus équitable en abordant la question de la race avec eux.

parler racisme enfants

 

1. S’éduquer sur le racisme

 

Familiarisez-vous avec la signification du mot “race”

Des mots comme race sont utilisés si souvent que leur sens est simple, mais le mot est souvent mal utilisé. Lorsqu’il est utilisé correctement, la race “fait référence à une catégorie de personnes partageant certaines caractéristiques physiques héritées, telles que la couleur de la peau, les traits du visage ou la stature”.

Apprenez la définition du racisme

Le racisme est un ensemble de comportements conscients ou non, fondé sur l’idée de supériorité de certains hommes sur d’autres. Ces comportements conduisent à la ségrégation ou discrimination raciale. Les individus sont réduits à un ensemble de critères identitaires considérés comme spécifiques et sur lesquels il est porté des jugements de valeur : inférieurs, mauvais, nuisibles… La ségrégation, la discrimination raciale, la xénophobie, l’antisémitisme sont des mots qui désignent autrement le racisme.  Vous pouvez en savoir plus sur cette page.

Comprenez les préjugés

Un préjugé est un jugement (opinion) préconçu, souvent basé sur des informations limitées. Les préjugés sont tous deux causés par le racisme et le perpétuent. Ils peuvent être conscients ou inconscients : souvent, les gens ne savent pas qu’ils ont des idées préconçues. Tout le monde a des idées préconçues. Les préjugés sont inévitables car nous avons tous des expériences limitées et nous basons nos idées sur des informations limitées. Avoir des préjugés ne fait pas d’une personne une mauvaise personne. L’important est que les gens restent ouverts à l’identification des préjugés et à leur correction s’ils contribuent à perpétuer le racisme.

Soyez à l’aise avec l’idée de penser et de parler du racisme

Parles des questions de racisme avec d’autres adultes et faites une réflexion sur vous-même avant de parler de racisme aux enfants. Cela peut être utile de parler à des adultes appartenant à une race différente de la vôtre. Le racisme peut être un sujet difficile à aborder, mais le faire de manière ouverte et honnête est l’un des meilleurs moyens d’aider à le combattre. Lorsque vous en parlez à quelqu’un de race différente, soyez honnête sur ce que vous ressentez, écoutez ce qu’il ressent, et essayez de ne pas être sur la défensive ou de rejeter ce qu’il dit.

Prévoyez une conversation continue avec votre enfant sur le racisme

Au fur et à mesure que les enfants grandissent, ils auront des expériences qui les amèneront à approfondir leur réflexion sur le racisme et, à mesure qu’ils grandiront, ils seront prêts à aborder des sujets plus lourds concernant la race et le racisme. Vous ne couvrirez pas tout le sujet du racisme en une seule discussion, c’est impossible. Ce sera une conversation progressive et en constante évolution avec votre enfant.

expliquer racisme enfants

 

2. Le racisme expliqué aux enfants de 2 à 5 ans

 

Décrivez les caractéristiques raciales de manière positive et concrète

Les tout-petits et les enfants âgés de 2 à 5 ans ne peuvent pas comprendre pleinement la nature compliquée du racisme, mais ils sont curieux de connaître la race et les différences. Faites remarquer que différents traits, comme la couleur de la peau, la texture des cheveux et les traits du visage, sont tous magnifiques. N’essayez pas d’éliminer “les couleurs”. Les jeunes enfants sont naturellement curieux de la différence. Il est préférable de les aider à comprendre et à valoriser la différence plutôt que de l’ignorer. Enseignez aux enfants les mots pour ce qu’ils voient. S’ils ont une question sur la raison pour laquelle les cheveux de quelqu’un sont différents, vous pouvez répondre : “Oui, ses cheveux sont très bouclés et jolis. Ce style s’appelle afro.” Si votre enfant fait remarquer que quelqu’un est habillé différemment, enseignez-lui le mot qui désigne le vêtement : “Elle porte un sari. N’est-ce pas une jolie couleur ?” Souligner la différence de manière positive aide les enfants de couleur à développer une identité de soi positive et aide les autres enfants à concevoir le monde comme un lieu diversifié.

Trouvez des livres, spectacles et jouets mettant en vedette des gens de nombreuses races

Utilisez ces éléments comme outils pédagogiques. Les enfants jeunes pensent très concrètement, parlez de ce qui est “pareil et différent”. Encouragez les enfants à poser des questions et à leur envoyer des messages positifs sur la différence. Utilisez des poupées pour parler des différences et des similitudes : “Cette poupée a des yeux en forme d’amande, une peau brune foncée et des cheveux noirs. Et cette poupée a également des yeux en forme d’amande, mais sa peau est de couleur pêche. Il y a beaucoup de couleurs de peau différentes. et toutes sont de belles couleurs !” Quelques livres utiles pour les enfants sont : On est tous différents ! (0-6 ans), Patates ! (3-5 ans),  Noire comme le café, blanc comme la lune (6-8 ans), Ta race ! Moi et les autres (à partir de 6 ans). Et pour vous : Le Racisme expliqué à ma fille et Comment parler du racisme aux enfants.

Parlez de l’héritage racial de votre famille

Par exemple, si vos enfants sont noirs, faites-les parler et réfléchir de ce que signifie être noir. Vous pouvez parler de certains personnages noirs qui ont marqué l’histoire et apprendre à vos enfants à être fiers de leur identité. Vous pouvez leur donner des exemples de ce qui est unique et beau dans leur patrimoine. Apprenez-leur les mots pour ce qu’ils voient. Être capable de qualifier la race les aide à comprendre qu’il n’y a pas de quoi être gêné. Par exemple, “Maman est asiatique et papa est amérindien, et vous êtes ensemble ! C’est pas cool ça ?”

Écoutez attentivement pour répondre aux questions et résoudre les idées fausses

Les enfants en bas âge et les enfants d’âge préscolaire n’ont généralement pas de filtres. Ils diront tout ce qui les préoccupe. Ne vous inquiétez pas s’ils disent des choses qui peuvent paraître offensantes à la surface. Utilisez ces opportunités pour expliquer la race de manière positive. Si votre jeune enfant dit quelque chose comme : “Maman, pourquoi cette dame est-elle noire ?” Expliquez que les gens ont beaucoup de couleurs de peau différentes. C’est ce qui rend le monde diversifié et intéressant. Si votre enfant a une idée fausse et dit quelque chose comme : “Pourquoi la peau de cette personne est-elle sale ?” Répondez calmement avec une question : “Qu’est-ce qui te fait penser qu’elle est sale ? As-vous entendu quelqu’un dire cela ?” Et clarifiez ensuite, “Ce n’est pas sale. Tout le monde a de la mélanine dans la peau et quand les gens ont plus de mélanine dans la peau, leur peau est plus brune. Ils ont moins de mélanine qui éclaircit la peau de quelqu’un. Il y a beaucoup de belles couleurs de peau.” Si votre enfant dit quelque chose comme : “Je veux être blanc”, essayez de comprendre pourquoi il se sent de cette façon. Demandez : “Qu’est-ce qui te fait dire ça ?” Comprendre la source de ses sentiments vous aidera à mieux répondre à ses idées fausses et à renforcer sa fierté.

Modélisez la tolérance en exprimant votre désapprobation du racisme

Les jeunes enfants ne peuvent pas saisir pleinement les nuances du racisme, mais ils portent une attention particulière à vos paroles et à vos actions. Si vous rencontrez du racisme, utilisez un langage simple et direct pour dire à votre enfant ce que vous ressentez et ce qui est faux. Si vous voyez une image raciste, dites à votre enfant : “Je n’aime pas cette image. Cela me met mal à l’aise.” Dites ensuite quelque chose de positif à propos de la race qui a été présentée sous un faux jour. Si quelqu’un dit un commentaire inapproprié au dîner, dites : “Ce n’est pas approprié. J’apprécierais que vous ne parliez pas ainsi devant moi ou devant mes enfants.”

le racisme expliqué aux enfants

 

3. Le racisme expliqué aux enfants de 6 à 10 ans

 

Parlez d’équité pour aider les enfants à comprendre le racisme

Les enfants en primaire ont une conscience aiguë de quelque chose qui est juste ou injuste. Décrivez le racisme comme un système essentiellement injuste qui aide un groupe à exercer son pouvoir sur d’autres en raison de leur race. Les jeux et activités sur le thème du racisme et de la différence peuvent aider à démontrer les inégalités. Si vous avez un groupe d’enfants, distribuez des petits cadeaux (bonbons, autocollants, etc). Donnez-en plus à certains enfants. Pour ceux qui en ont moins, demandez-leur comment ils se sentent. Faites de même avec ceux qui en ont plus. Ils diront probablement aussi que cela semble injuste. Expliquez-leur que ce sentiment d’injustice est appelé privilège. Expliquez-leur qu’il est important de prendre conscience des sentiments des gens vis-à-vis du racisme. Il est également important de travailler ensemble pour que tout soit plus juste.

Enseignez l’histoire du racisme

Prenez un peu de temps pour faire quelques recherches afin de trouver des documents sur l’histoire du racisme. Visitez votre bibliothèque locale pour trouver des ressources adaptées à l’âge des enfants ou recherchez en ligne des textes et des activités. Regardez sur Vikidia ou sur cet autre site par exemple.

Démontrez comment le racisme historique continue d’avoir un impact sur le présent

Expliquez que dans certains pays, beaucoup d’enfants ont moins que d’autres à cause des inégalités raciales. Vous pouvez aider les enfants à comprendre comment le racisme du passé continue d’affecter le présent à travers “l’activité de la toile d’araignée”. Donnez une petite bobine de fil (ou de la laine) à tous les enfants et demandez-leur de se promener, créant ainsi un désordre enchevêtré. Puis demandez-leur de résoudre le problème afin qu’ils puissent voir à quel point cela peut être difficile de résoudre des problèmes complexes.

N’évitez pas le sujet du racisme

Que ce soit à travers les actualités, un reportage, un film, un dessin-animé ou une expérience de tous les jours, parlez de la relation entre la race et l’équité à votre enfant. N’attendez pas que votre enfant vienne à vous avec des questions. En tant que parent, votre travail consiste à poursuivre la conversation sur le sujet épineux du racisme. Posez-lui des questions qui l’amèneront à penser, par exemple : “As-tu déjà remarqué qu’il n’y avait pas vraiment de Père Noël noir à la télévision ? Pourquoi d’après toi ?” Lorsque vous regardez la télévision et qu’il y a une scène raciste, prenez un moment pour demander à votre enfant : “Que penses-tu de cela ?”.

racisme expliqué aux enfants

 

4. Le racisme expliqué aux préados et adolescents

 

Enseignez aux enfants ce qu’est l’oppression et la discrimination

Habituellement, vers l’âge de 12 ans, les enfants seront capables de comprendre des problèmes plus complexes liés à l’injustice sociale. À ce stade, vous pouvez présenter des idées sur l’histoire de l’oppression raciale et de la discrimination. Le livre de Florence Cadier Le rêve de Sam convient aux adolescents et donne un bon aperçu.

Parlez d’exemples contemporains de racisme

À mesure que votre enfant grandit, vous pouvez vous appuyer sur les mêmes choses que celles que vous lui avez déjà enseignées tout en abordant un plus grand nombre de sujets. Montrez-lui que ces sujets sont importants en prenant le temps de répondre à ses questions en profondeur. Si votre enfant n’a pas de questions, vous devriez alors en évoquer de nouvelles ou des problèmes de la vie quotidienne pour poursuivre la conversation.

Apprenez ensemble à explorer des problèmes complexes

Ne vous sentez pas obligé d’avoir toutes les réponses. Lorsque survient quelque chose que vous ne comprenez pas parfaitement, parlez de ce qui vous trouble et invitez votre adolescent à vous aider à approfondir la recherche sur le sujet, afin que vous puissiez tous deux mieux comprendre les problèmes contemporains du racisme. Partagez des livres ou des chapitres de livres avec eux qui traitent de sujets liés au racisme. La haine qu’on donne d’Angie Thomas est un excellent livre à lire ensemble. Envoyez-leur des ressources en ligne telles que des vidéos et regardez-les ensemble ou parlez-en après les avoir visionnées. Regarder des films ou des émissions ensemble peut également engager une conversation. La couleur des sentiments est un bon choix.

Apprenez aux adolescents à prendre conscience des microagressions

Les microagressions sont des insultes quotidiennes, verbales ou non verbales, qui souvent ne sont pas censées être des insultes et peuvent être difficiles à remarquer. Les microagressions résultent généralement de préjugés cachés que les gens ne savent souvent pas qu’ils possèdent. Certaines microagressions peuvent même être conçues comme des compliments, comme par exemple quelqu’un qui dit à un français d’origine asiatique : “Vous parlez un très bon français”. Une microagression non verbale pourrait ressembler à quelqu’un qui relève son sac à main avant d’entrer dans l’ascenseur avec un homme noir. Il existe un test appelé le test d’associations implicite, qui vous aide à découvrir vos propres préjugés. Pensez à passer le test et à parler des résultats avec votre adolescent, c’est par ici : https://implicit.harvard.edu/implicit/france/. Rappelez-vous que tout le monde a des préjugés et que l’objectif est de les découvrir et d’en parler, plutôt que d’essayer de les cacher.

Encouragez votre enfant à être un allié

Il est extrêmement important d’apprendre aux enfants à défendre ce qui est juste. Dites-leur qu’ils doivent défendre les intérêts des autres s’ils sont traités de manière raciste et discriminatoire. Expliquez-leur également qu’il faut remettre en question le comportement, pas la personne. Dites aux enfants de ne pas appeler d’autres personnes par des noms racistes ou autres. Au lieu de dire qu’une personne est raciste, apprenez à vos enfants à dire plutôt ceci : “C’est un commentaire raciste. S’il te plaît, ne dis pas des choses comme ça.”

racisme expliqué enfants

 

5. Aider les enfants à réagir aux actes de racisme

 

Reconnaissez les signes indiquant que votre enfant a été victime de racisme

Votre enfant pourrait ne pas comprendre ou vous dire s’il a été victime de racisme. Découvrez quelques signes avant-coureurs pouvant indiquer que votre enfant a eu une mauvaise expérience. Si vous pouvez reconnaître le problème, vous serez mieux armé pour y faire face. Recherchez des changements de comportement tels que :

  • Un refus d’aller à l’école.
  • Une peur de marcher jusqu’à l’école.
  • Vouloir être d’une race ou d’une ethnie différente.
  • Une anxiété, qui peut se manifester par des symptômes physiques tels que des maux de ventre ou de tête.
Aidez votre enfant à savoir quoi faire s’il est victime de racisme

Apprenez à votre enfant à utiliser des mots tels que “stop” pour mettre fin au comportement. Demandez-lui de s’exercer à dire : “Arrête, ne me parle pas comme ça.” Vous pouvez également lui dire de demander l’aide d’un adulte. Trouvez une personne qui servira de référence à votre enfant. Par exemple, si votre enfant est d’origine marocaine, demandez au cuisinier marocain s’il peut se tourner vers lui pour obtenir de l’aide s’il est harcelé.

Renforcez les liens familiaux et communautaires pour renforcer la résilience

L’un des meilleurs moyens d’améliorer la confiance de votre enfant et de favoriser une identité raciale positive est de s’assurer qu’il se sent soutenu et connecté aux autres. Faites des activités ensemble en famille. Inscrivez votre enfant à des activités telles que le sport, la danse ou des cours d’art dans la communauté. Et passez du temps avec des modèles positifs dans votre communauté. Essayez de trouver un groupe qui célèbre les antécédents de votre enfant. Par exemple, si vous avez adopté un enfant des Philippines, essayez de trouver un autre enfant philippin. Vous pouvez également écouter de la musique philippine et préparer des plats régionaux.

ARTICLES SIMILAIRES

couverture 50 jeux newsletter

Inscrivez-vous et recevez mon LIVRET PDF DE 50 PETITS JEUX !

+ un jeu de communication rigolo.

+ un PDF de 200 coloriages à imprimer.

Print Friendly, PDF & Email

Suivez Jeux et Compagnie :

créer chasse au trésor